Enquête publique sur le projet de Plan national intégré Énergie-Climat

Fin 2018, la Belgique a soumis son projet de Plan national intégré Énergie-Climat (PNEC) pour la période 2021-2030 à la Commission européenne. Plus d’informations.D’ici fin 2019, les États membres de l’Union européenne doivent établir leurs plans définitifs. Étant donné que le plan traite de thèmes importants comprenant des mesures qui ont un impact direct ou indirect sur vous en tant que citoyen(ne), il est important que vous fassiez connaître vos propositions, vos remarques et vos points de vue.

Vous êtes invité(e) à le faire :

en envoyant vos remarques générales à : pnec@enquete.belgium.be.

en envoyant vos remarques complémentaires sur les différents plans des entités à :

en participant à cette enquête en ligne (4 juin – 15 juillet) :

Il faut compter de 10 à 15 minutes pour le remplir. À la fin du questionnaire, vous disposez d’un champ de texte libre dans lequel vous pouvez ajouter des commentaires (max. 3000 mots). Remarques :Vous pouvez interrompre à tout moment cette enquête en ligne et la reprendre ultérieurement grâce à votre lien personnel.Vos réponses restent strictement confidentielles et sont traitées de façon anonyme, conformément à la législation sur la protection des données à caractère personnel. Votre adresse de courrier électronique ne sera utilisée que dans le cadre de l’enquête et ne sera en aucun cas transmise à des tiers.

Je donne mon avis !

PLUS D’INFOS

Que comprend ce plan ?

Le plan national et les plans des entités sont disponibles sur les sites de CONCERE et de la Commission nationale Climat.Les régions et le gouvernement fédéral y présentent — chacun dans le cadre de ses compétences propres — une série de mesures concrètesdans le domaine de la politique énergétique et climatique.Ce projet de plan définit les grandes lignes de la transition vers un système énergétique durable, fiable et financièrement abordable. Il définit aussi bien des objectifs ambitieux que des mesures concrètes sur cinq thématiques clés couvrant les cinq dimensions de l’Union européenne de l’énergie : la décarbonisation (réduction des émissions de gaz à effet de serre et développement des énergies renouvelables), la sécurité d’approvisionnement, le marché intérieur, l’efficacité énergétique et enfin la recherche, l’innovation et la compétitivité.La transition écologique entraînera inévitablement des coûts. Toutefois, les gouvernements de notre pays chercheront à répartir équitablement ces coûts en encourageant les entreprises et les citoyens à adopter un comportement responsable.

Menu