La Ferme aux oies

Le site de la Ferme aux Oies se situe sur le territoire de Woluwe-Saint-Lambert entre l’avenue de la Croix du Sud et la Rue de la Charrette et à proximité immédiate du Parc de Roodebeek, du CPAS et de centres de santé.

Soumis à une forte pression immobilière, ce site présente de multiples intérêts environnementaux qui méritent d’être préservés.

Situation

Le site de la « Ferme aux Oies » est un terrain formé d’un ensemble de parcelles situé sur le territoire de Woluwe-Saint-Lambert. La commune de Woluwe-Saint-Lambert qui fait partie de la deuxième couronne de la Région de Bruxelles-Capitale joue un rôle essentiel dans le maillage vert de la Région, grâce à sa proximité avec la Forêt de Soignes et la présence de la vallée de la Woluwe et de ses zones humides.

Situé à l’ouest de la commune, entre l’Avenue de la Croix du Sud et la Chaussée de Roodebeek, proche du Parc de Roodebeek et à proximité immédiate des établissements et des services de soins de la Rue de la Charette, le site de la Ferme aux Oies occupe un terrain de 6 262 m² .

Actuellement, la réalisation de tout projet urbanistique viendrait détruire l’intérêt paysager, environnemental et patrimonial de ce site.

Historique – Patrimoine

S’il est difficile de retracer l’historique du site de la Ferme aux Oies, nous savons que l’ancienne ferme est une construction datant d’entre 1880 et 1894. Elle témoigne du vif passé rural de la vallée de la Woluwe et est un de ces derniers vestiges. L’activité agricole y a été abandonnée depuis quelques années.

L’ensemble du site forme un bel ensemble avec le Parc de Roodebeek, inscrit sur la liste de sauvegarde, la rue de la Charrette, un des derniers chemins creux de notre commune et le musée communal classé depuis 2010. Cet ensemble forme, grâce à son dénivelé, un paysage remarquable de plus en plus rare dans notre Région. Convaincue de l’importance de mettre en valeur les paysages bruxellois, notre ex Ministre de l’Environnement, Mme Céline Frémault, a initié en 2016 les premières Biennales du Paysage Urbain Bruxellois.4 Nous estimons que ce site aujourd’hui menacé répond à ces critères.

Biodiversité

Malgré la proximité avec de grands axes, le site de la Ferme aux Oies n’est pas ceinturé par de grandes artères très fréquentées et bruyantes et représente dès lors une zone de refuge et de repos particulièrement appréciés par de nombreuses espèces sauvages. Il joue un rôle essentiel dans le maillage vert de la Région de Bruxelles-Capitale faisant le lien avec les intérieurs d’îlots encore préservés, le Parc de Roodebeek, la vallée de la Woluwe et sa zone Natura 2000, le zone humide classée de l’Hof Ter Musschen et la forêt de Soignes.
En outre, le site abrite toute une série d’arbres et d’arbustes particulièrement appréciés des riverains, tel que des sureaux noirs, de magnifiques glycines et même un poirier cultivé inscrit à l’inventaire des arbres remarquables et considéré comme le plus gros de son espèce qui, malheureusement, a été abattu par des anciens occupants.

Gestion de l’eau

Ce magnifique espace vert qui s’étend sur plusieurs milliers de mètres carrés constitue également une zone perméable non négligeable, surtout dans un quartier régulièrement touché par des inondations en cas d’orage intense. Le site se situe sur un versant de la vallée de la Woluwe, à proximité de l’ancien lit du Roodebeek qui est parsemé de nappes phréatiques et même de sources, or le maintien de zones perméables est essentiel afin d’éviter une surcharge, déjà trop fréquente, des réseaux d’égouttage par les eaux de ruissellement.
De nombreux projets ont déjà largement contribué à l’imperméabilisation de zones perméables dans ce versant de vallée augmentant les quantités d’eaux de ruissellement devant être absorbées par les égouts. Le site de la Ferme aux Oies constitue donc une réserve tampon lors d’épisode orageux intenses.

Demande de protection

C’est afin de préserver les valeurs patrimoniales, historiques, paysagères et environnementales que représente le site de la Ferme aux Oies que nous soutenons l’initiative de la Commune de Woluwe-Saint-Lambert (publiée dans Wolu-Info de septembre 2017) et que nous demandons au Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d’initier une procédure de protection du site de la Ferme aux Oies.

Menu