Communiqué de Presse

Le Conseil d’Etat annule une partie du permis du réaménagement du boulevard de la Woluwe ; le comité de quartier et WIQ demandent une collaboration avec Bruxelles Mobilité et le Ministre P. Smet.

Pour rappel, les principaux éléments du permis d’urbanisme sont la venue du tram 94 de l’avenue de Tervueren jusqu’à la station Roodebeek, la diminution des bandes de circulation et l’instauration d’une limitation de vitesse à 50km/h.

 

Nous sommes bien évidemment tout à fait d’accord avec l’objectif de ces aménagements, selon  Bernard Devillers, encore récemment coordinateur de Wolu-Inter-Quartiers. Mais pour ce qui concerne les piétons, les cyclistes et les usagers des transports en commun, des situations inacceptables ont été créées, et plus particulièrement au niveau du Woluwe Shopping. Il y avait également un manque de concertation avec les riverains.

 

C’est pourquoi WIQ et le comité de quartier Rue Saint-Lambert ont introduit un recours au Conseil d’Etat. Celui-ci nous a suivi et a annulé la partie du permis compris entre la rue Voot et la station Roodebeek.

 

Le rapport de l’auditeur et l’arrêt final du Conseil d’État attirent l’attention explicitement sur le fait que le réaménagement d’un axe de circulation doit être analysé non seulement du point de vue des automobilistes mais aussi des usagers faibles : piétons, cyclistes et utilisateurs des transports en commun.

 

Les travaux sont en cours mais devront être arrêtés à un certain moment du chantier.

 

Geert van Waeg, président du comité de quartier de la rue St Lambert : « dès que les plans ont été connus, nous avons élaboré des alternatives, avec selon nous, des sérieuses améliorations quant à la sécurité et au confort des usagers et quant à la viabilité du quartier. Nous avons insisté auprès de Bruxelles Mobilité afin de rechercher ensemble une solution. Nous avons notamment présenté une nouvelle fois ces alternatives lors d’une réunion en février 2015. Malheureusement, nous n’avons pas été entendus. »

 

Nous espérons maintenant que, après cet arrêt du Conseil d’État, Bruxelles Mobilité et le Ministre Pascal Smet seront prêts à discuter sérieusement des alternatives proposées. Nous demandons un audit externe et une analyse technique de la circulation avec des micro simulations pour analyser objectivement les propositions.

 

Cela va bien évidemment prendre un peu de temps, mais si nous voulons trouver ensemble une alternative constructive et adapter le planning du chantier, il sera possible de limiter les retards au strict minimum.

 

Tant au niveau du comité que de WIQ, il y a une réelle volonté de collaborer afin de trouver une solution créative pour réduire au minimum l’impact des éventuels retards dus à cet arrêt du Conseil d’État.

 

 

Info :

FR: Bernard Devillers, conseiller à Wolu-Inter-Quartiers, Av. du Capricorne 1a, 1200 Bruxelles, 0478 42 47 83.

NL: Geert van Waeg, wijkcomité St Lambertusstraat, St Lambertusstraat 133, 1200 Brussel, 0475 66 20 87.

Version NL

 

Vous pouvez consulter nos interviews et autres réactions dans média,

sur le site internet de la chaine régionale BX1 ,

au JT de 13h du 25 octobre sur La Une à partir de la 16′ minute

ou sur le site de La Libre Belgique

Menu