Mise au point sur le recours introduit au Conseil d’État par Wolu-Inter-Quartiers et le Comité Rue Saint-Lambert

Les nombreuses réactions faisant suite à l’annonce de l’annulation d’une partie du permis de réaménagement du boulevard de la Woluwe nous ont prouvé l’intérêt porté par les citoyens au projet, mais aussi l’incompréhension de certains face à notre recours. Il nous semble donc indispensable de réaliser une mise au point. Le Comité Rue Saint-Lambert et Wolu-Inter-Quartiers ont réalisé un document de quelques pages, expliquant notre point de vue sur le réaménagement, les raisons qui nous ont poussés à introduire un recours, ainsi que l’alternative que nous proposons.

 

Le document complet, dont voici une brève introduction, est disponible en cliquant sur l’image ci-dessous :

 

miseaupointtram94

Au préalable il convient de souligner que Wolu-Inter-Quartiers et le Comité Rue Saint-Lambert ont toujours été POUR la prolongation du tram 94 et le réaménagement du boulevard de la Woluwe.

 

Néanmoins, les plans présentés par Bruxelles Mobilité présentaient des lacunes et des risques en ce qui concerne la sécurité (des usagers “faibles” et des usagers du tram), la gestion et de l’évaluation des flux automobiles. Après plusieurs dialogues infructueux avec la Région de Bruxelles-Capitale, nous avons été contraints d’aller jusqu’au Conseil d’État. En effet, il nous semblait indispensable d’optimiser au maximum un aménagement aussi important, en termes de conséquences et de financement, que celui du boulevard de la Woluwe. Aménagement qui sera réalisé, sans aucun doute, pour plus de 40 ans. Il était donc de notre responsabilité de nous assurer que le réaménagement serait le plus qualitatif possible.

 

Le Conseil d’État nous a donné raison considérant que la mobilité douce et la concertation avec les riverains n’avaient pas assez été prises en compte. Cependant, le Comité Rue Saint-Lambert et Wolu-Inter-Quartiers ont demandé de limiter l’annulation du permis à la partie nord du chantier afin de permettre aux travaux de se poursuivre sur la partie sud. Le Conseil d’État a statué, et seulement la partie nord du permis a été annulée.

 

Version Néerlandaise

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter via la page “contact” ou par courriel.

 

Menu