Bas les PAD : la nouvelle plateforme citoyenne des comités de quartiers bruxellois contre les Plans d’Aménagement Directeurs (PAD)

La plateforme citoyenne Bas les PAD publie une déclaration dans laquelle elle précise qu’il est urgent de stopper d’une part le double processus de dérégulation du cadre réglementaire de l’aménagement du territoire en Région de Bruxelles-Capitale ; et d’autre part l’affaiblissement du débat public qui nous ramènent aux erreurs urbanistiques de la « Bruxellisation » d’il y a 50 ans.  En conséquence, Bas les PAD demande d’abord l’adoption d’un moratoire sur les PAD dans l’attente d’une évaluation du dispositif soumise à débat public.

Genèse

Face à la démesure des PAD, de par leur nombre et leurs prescriptions urbanistiques, les initiatives prises progressivement par les comités de quartiers pour se faire entendre auprès des instantes publiques ont mené aujourd’hui plus de 30 comités de quartiers du tout Bruxelles à se rassembler dans la plateforme Bas les PAD. Ils ont rapidement été rejoints par des associations et fédérations actives dans les domaines de l’environnement, de l’aménagement du territoire, du développement durable et du logement en Région bruxelloise.

Prolifération de projets urbanistiques démesurés

Bas les PAD s’alarme de la récente prolifération de projets urbanistiques inadaptés et démesurés.

Lors de la dernière révision du CoBAT (Code Bruxellois de l’aménagement du territoire), la Région s’est dotée d’un nouvel outil, le Plan d’Aménagement Directeur plus connu sous l’abréviation de PAD. Sur une zone déterminée par le gouvernement, il aura pour effet d’abroger tout règlement et plan en vigueur, bâtis démocratiquement depuis longue date,  qui lui seraient contraires.

Trois constats

Bas les PAD a analysé les huit Plans d’Aménagement Directeurs en cours ayant déjà fait l’objet d’une enquête publique. Trois constats s’en dégagent (lire la déclaration pour les détails) :

1.    Les PAD participent à la déstructuration du cadre réglementaire dans son ensemble,

2.    Les PAD participent à l’affaiblissement du débat public,

3.    Les PAD sont l’expression d’une vision dépassée de l’aménagement du territoire urbain.

Moratoire

Bas les PAD demande d’abord l’adoption d’un moratoire sur les PAD dans l’attente d’une évaluation du dispositif soumise au débat public !

A Propos de Bas les PAD

La plateforme s’est donné pour mission de :

•      Coordonner les actions de ses membres contre la déstructuration de l’édifice réglementaire et en faveur d’une meilleure et plus large participation ;

•      Revitaliser un débat public afin de sortir de l’imbroglio dans lequel il se trouve embourbé ;

•     Interpeller au sujet d’outils urbanistiques qui ouvrent la porte aux spéculations des grands acteurs financiers aux dépens des habitants bruxellois ;

•      Inciter à améliorer le COBAT en y intégrant notamment des processus d’évaluation et de participation plus performants ;

•      Exiger le maintien dans des mains publiques, voire développer un foncier public trop rare à Bruxelles.

Soutiens

Bas les PAD est soutenu par : l’ARAU, le mouvement urbain BRAL, Inter-Environnement Bruxelles (IEB), NATAGORA, Hippodrome de Boisfort, La Plaine, Wolu-Inter-Quartiers (WIQ) et l’Association de Comités de Quartier Ucclois (ACQU)

Contact : info@baslespad.brussels – tél. 0473.667.505

Menu